• Scolarisation à l’étranger / Lettre adressée à Monsieur Massin, Chef du service des bourses scolaires à l’AEFE / Lettre adressée aux Français des Comores

    Scolarisation à l’étranger

     

    Lundi 30 avril, 10h30.


    François Hollande annonce lundi sur Europe 1 qu’il reverra, s’il est élu, la gratuité de la scolarité dans les lycées français de l'étranger, en mettant en place «un mécanisme de bourses».

     
    Nicolas Sarkozy a annoncé exactement l’inverse le 19 avril en indiquant que s’il était réélu, il maintiendrait et même étendrait la prise en charge par l’Etat des frais de scolarité dans ces établissements.

     
    François Hollande a dénoncé un système «assez choquant» instauré par l’actuel chef de l’Etat, avec «la gratuité des inscriptions sans conditions de ressources». Selon lui, ce système bénéficie notamment aux exilés fiscaux «qui ne paient pas d’impôts en France et en plus bénéficient de la gratuité des cours».

     88888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

    Lettre adressée à Monsieur Massin, Chef du service des bourses scolaires à l’AEFE

     Bonjour Monsieur,

                 Vous trouverez, en document joint, un livret confectionner par l’équipe de l'association EFM (Enfants Français de Madagascar), association dont je vous ai déjà entretenu.

                 Comme vous le savez certainement, cette association scolarise les enfants français qui, entrant tardivement dans la nationalité française, présentent un retard scolaire et une culture dominante malgache, ce qui leur permet difficilement d'envisager une scolarisation dans un établissement scolaire du réseau AEFE.

                 Une nouvelle équipe a pris "la Présidence" et la responsabilité de cette association depuis deux ans. Sous l'impulsion de son Président Maurice Cocaud, une nouvelle politique visant à mieux scolariser ces enfants français a été menée avec l'oreille attentive du SCAC à Tananarive et de l'AEFE par votre intermédiaire. Nous avons pu faire passer les tests d'entrée en établissements AEFE à plus de trente enfants et plus de 20 enfants ont intégré un établissement AEFE en qualité de boursier en septembre 2011.

                 Depuis cette rentrée scolaire, la plupart des enfants scolarisés par EFM à Tananarive sont regroupés dans une même école d'expression française au centre de la ville, permettant une meilleure scolarisation et une meilleure prise en charge. Cette école étant reconnue pour sa qualité et son sérieux, nous avons demandé à ce que les enfants puissent bénéficier d'une dérogation pour obtenir une bourse scolaire comme dans un établissement AEFE. Cette demande est appuyée favorablement par le SCAC et je sollicite un accueil favorable de votre part.

                 Pour information complémentaire, ces familles sont des familles très pauvres pour la plupart. Avec les Directions précédentes, EFM s'était progressivement "enlisé" dans la bienfaisance, l'association  ayant perdu de vie le statut d'ayant droit des familles. Maurice Cocaud et son équipe ont replacé l'association dans son rôle de solidarité visant à intégrer le plus possible d'enfants, le plus rapidement, plutôt que de les conserver en scolarisation EFM avec des indemnités très voire trop faible compte-tenu des crédits dont disposés EFM.

                 Il faut noter que contrairement à ce que l'on pourrait penser, le nombre de familles demandeurs ne faiblit pas, de nouveaux enfants français se présentant chaque année. Sans la mesure attendue et présentée ci-dessus, l'association ne pourrait faire face à la demande dans des conditions de prise en charge convenables.

                 Il faut noter enfin la collaboration positive avec le Conseiller Xavier Desplanques de l'UFE sur ce dossier.

                 En vous remerciant pour l’intérêt que vous portez à EFM, je vous présente l’expression de mes salutations les plus cordiales

     Jean-Daniel Chaoui

    Conseiller AFE Madagascar Océan Indien

     Copie à Monsieur le COCAC de Tananarive

    Copie à Monsieur le Consul général

    Copie au Président Maurice Cocaud

    Copie à Monsieur le Conseiller X. Desplanques

     

     88888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

     

    Lettre adressée aux Français des Comores

     

                                       Tananarive, le 30 mai 2012-04-28

     

     Chères chers compatriotes des Comores,

                 Les Comores,  le pays où vous résidez et qui est aussi, pour une bonne partie d’entre vous, votre pays, fait face à un cataclysme naturel depuis plusieurs jours, des pluies diluviennes qui ont endeuillé votre population en provoquant des décès et des disparitions, en détruisant de nombreuses infrastructures, en isolant des villages dans la Grande Comore. Cette situation perturbe très gravement la vie économique des Comores et fragilise votre vie quotidienne.

                 Je voulais vous exprimer ma solidarité dans ces moments difficiles. Je demande au gouvernement français de vous venir en aide ainsi qu’à votre pays dans cette période de crise humanitaire et je mets en copie de ce message mon collègue et ami Cédric Etlicher, Président de la Commission sécurité de l’Assemblée des Français de l’Etranger afin qu’il s’informe des mesures que prendra le Centre de crise du Ministère des Affaires Etrangères à votre intention.

     

                En vous réitérant mon soutien, je vous présente, chers compatriotes des Comores, l’expression de mes salutations les plus cordiales

     

    Jean-Daniel Chaoui

    Conseiller AFE Madagascar Océan Indien


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :