• La citation du jour / Communiqué de Presse publié à Madagascar / OGM : le progrès scientifique profite-t-il réellement à l’humanité ?

    La citation du jour

    L'homme ne pourra jamais cesser de rêver. Le rêve est la nourriture de l'âme comme les aliments sont la nourriture du corps. Paulo Coelho

     888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

     Communiqué de Presse publié à Madagascar

     Le Président de la République Française vient de nommer un Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault, et un gouvernement composé d’éminentes personnalités dont la plupart sont issues du Parti Socialistes. C’est une grande satisfaction pour toute la gauche à Madagascar. Candidat du changement à Madagascar pour apporter une majorité au Président François Hollande à l’Assemblée Nationale lors du scrutin des 3 et 17 juin 2012, je salue en particulier l’arrivée de Laurent Fabius au Ministère des Affaires étrangères. Nul doute qu’il mettra en place des relations fructueuses entre Madagascar et la France et je l’y encouragerai dans la responsabilité qui est la mienne. Je veux aussi souligner le maintien d’un ministre délégué aux Français de l’étranger. C’était une demande des Conseillers de gauche à l’Assemblée des Français de l’Etranger et nous avons été suivis. C’est une nouvelle page qui s’ouvre pour la France, celle du Changement.

     Jean-Daniel Chaoui, Candidat du Parti Socialiste élection législative 2012, 10ème circonscription des Français de l’étranger

     888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

     OGM : le progrès scientifique profite-t-il réellement à l’humanité ?

     Rappelons tout d’abord qu’un  OGM est un organisme vivant (micro-organisme, plante, animal) dont le patrimoine génétique a été modifié par l’homme –contrairement aux mutations spontanées se produisant dans la nature- de façon à ce qu’il acquière des propriétés nouvelles.

     Pour ce faire, un ou des gênes provenant d’organismes qui lui sont tout à fait étrangers sont introduits dans son ADN et le nouvel organisme ainsi obtenu est reproduit à grande échelle. Les principaux domaines d’application de cette technologie du vivant sont l’agriculture et la médecine. Ainsi, on rendra certaines plantes résistantes à des herbicides utilisés dans l’agriculture intensive pour éliminer d’autres plantes (par exemple les « mauvaises herbes ») et/ou on leur fera produire un insecticide, ou bien on tentera de traiter les gênes à l’origine de maladies héréditaires (thérapie génique).

    En 2010, les cultures d’OGM représentaient environ 148 millions d’hectares à travers le monde, soit environ 8 % de terres cultivées. Sont commercialisées à l’heure actuelle uniquement du maïs, du coton, du soja et du colza génétiquement modifiés. Mais un grand laboratoire souhaite commercialiser un riz génétiquement modifié pour résister à un herbicide extrêmement nocif qu’il produit également.

    D’après Greenpeace, sur les 192 pays que compte la planète, 176 ne cultivent pas d’OGM et six sont à l’origine de l’essentiel de la production mondiale : les Etats Unis, l’Argentine, le Brésil, le Canada, l’Inde et la Chine. En Europe, seule une variété de maïs génétiquement modifiée est cultivée ; en France, aucune culture commerciale d’OGM n’est autorisée, seuls des essais sont permis.

     Les problèmes posés par l’utilisation des OGM en agriculture sont les suivants :

    • La dissémination des nouvelles plantes ainsi obtenues est inévitable, elles contaminent les cultures voisines et rendent impossible a coexistence de différentes formes d’agriculture « OGM, sans OGM, biologique)
    • La nature réagit aux OGM résistants aux herbicides ou produisant un insecticide en générant des plantes résistantes à ces produits, ce qui favorise l’utilisation de pesticides toujours plus agressifs et dangereux, qui polluent fortement et à long terme les sols et la nappe phréatique.
    • Les producteurs  de semences OGM rend les agriculteurs entièrement dépendants dans la mesure où les semences ainsi produites sont stériles. Les agriculteurs sont obligés de racheter des semences d’une année sur l’autre, contrairement à cde qui se passe dans la nature – une aberration !
    • Les plantes produites par génie génétique servent le plus souvent à nourrir les animaux d’élevage. Le consommateur consomme donc indirectement des OGM en l’ignorant le plus souvent, d’autant qu’aucune mention n’est obligatoire sur les produits comportant moins de 0,9 % d’OGM.
    • Contrairement aux idées reçues, les cultures OGM ne permettent pas d’obtenir de meilleurs rendements que les autres formes d’agriculture.
    • Les effets à long terme des cultures d’OGM, leurs risques sur la santé humaine et animale sont totalement inconnus et imprévisibles.

    On peut donc légitimement se demander si, dans ces conditions, l’expérimentation actuelle menée à l’échelle planétaire est un réel progrès pour l’humanité, quand on sait que le problème de la faim dans le monde réside essentiellement dans la mauvaise répartition de la nourriture produite sur la planète, un nombre trop élevé de cultures servant à nourrir du bétail destiné à la boucherie plutôt que les populations… La production industrielle de viande est outre responsable de « dommages collatéraux » tels que les proliférations d’algues vertes et autres pollutions évitables.

    Ces questions, chacun d’entre nous est en droit de se les poser. Et surtout, chaque citoyen devrait avoir le droit de choisir et de décider par exemple de la qualité des aliments qu’il ingère au quotidien. Or c’est loin d’être le cas aujourd’hui.

    En médecine, les espoirs liés à la recherche génétique sont immenses et sans doute légitime, mais là aussi se posent des questions n’ayant pas encore trouvé de réponses : jusqu’où l’homme peut-il et doit-il aller dans sa manipulation du vivant ? Sommes- nous autorisés à utiliser des animaux pour leur faire produire des médicaments destinés à l’homme ? Ne sommes nous pas là encore, tout comme avec le nucléaire, en train de jouer dangereusement aux apprentis sorciers ?

    Cybèle Bouteiller, Français du Monde-ADFE

    Pour en savoir plus :

    http://ogm.greenpeace.fr

    http://ogm.org

    www.infogm.org


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :