• Pendant les mois de juillet et août le blog ne sera pas administré régulièrement. Je vous souhaite d'excellentes vacances.

    Très cordialement , Jean-Daniel Chaoui

    88888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

    Infos culturelles Antananarivo

     

    Ce samedi 6 août à partir de 16h30 auront lieu les premières « Rencontres Australes
    d'Imaitsoanala » dans les faubourgs d'Antananarivo, en l'honneur des premiers artistes en résidence venus d'Afrique du Sud et de Belgique.

     

    Meghan Judge nous présentera son dernier film d'animation, Conor Ralphs ses dernières créations et Laurent Lafuma son film sur la récente fresque venue embellir le quartier Tsarahafatra d'Ambohitrombihavana.

     

    Se joindront à eux des artistes habitant à Madagascar : des plasticiens, Tahina Rakotoarivony, Eric Rakoto, Guiseppe de Rossi, Del Petro, Ralph Harivelo, Temandrota, Andry Anjoanina ; des photographes, Ony et Parany de D'cliq; des danseurs, Njiva et Andry ; le cirque de
    l'aléa des possibles avec Mahery, Tina, Ismael, Sébastien et Virginie.


    Toutes ces expériences visuelles et corporelles seront agrémentées de quelques surprises et chapeautées par la musique du groupe Olombelo Ricky. Une belle soirée en perspective!
    Au plaisir de vous y retrouver.

     

    PS: N'oubliez pas vos lampes de poche pour participer à l'éclairage du lieu.

     

    Is'Art Galerie www.isart-galerie.mg ,17 rue Rabefiraisana (immeuble SICAM) Analakely
    101 Antananarivo

    +261 (0)33 25 148 71

    +261 (0)20 22 394 81

     

    88888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

     Défendre le bilinguisme 

    Le programme FLAM pour la pratique de la langue et de la culture françaises

    Le programme FLAM (Français LAngue Maternelle) s’adresse aux familles françaises expatriées, tant les familles binationales établies de façon pérenne dans un pays qu’aux personnels détachés pour une expatriation temporaire qui veulent entretenir un lien avec la culture et la langue française. Pour cela, le programme FLAM apporte un soutien à la mise en place d’initiatives extrascolaires, montées en associations à but non-lucratif habilitées à demander, recevoir et gérer des subventions. Leurs activités (cours de langue, activités culturelles, rencontres hors des heures de classe ou le samedi) accueillent des groupes de dix élèves au minimum. Il peut s’agir d’enfants à partir de la grande section de maternelle jusqu’aux classes du secondaire. Ces initiatives visent à favoriser la pratique de la langue française chez des enfants scolarisés localement, dans une autre langue.

    Les connaissances et compétences linguistiques ainsi acquises par les enfants sont depuis peu reconnues par la réglementation des diplômes d’études en langue française (DELF). En effet, le centre international d’études pédagogiques (CIEP) a développé depuis quelques années une version « junior » de ce diplôme pour des candidats dès l’âge de 11 ans. Une version « prim’ » a été créée en 2009 pour les enfants de 7 à 11 ans. Ces diplômes, précédemment réservés à des étrangers, sont désormais ouverts à des candidats de nationalité française résidant dans un pays non francophone. Cela permet ainsi à tous les élèves français ou étrangers de faire évaluer et valider leurs compétences linguistiques.

     De nombreuses initiatives ont déjà vu le jour à travers l’Europe (Allemagne, Croatie, Irlande, Grande-Bretagne…), et plus largement, à travers le monde (Etats-Unis, Argentine, Hong-Kong, Nouvelle-Zélande…).

    Par exemple, Les Enfants Francophones de Cork a permis à près de 70 enfants de se retrouver, chaque vendredi, autour d’activités ludiques pratiquées en français. Ces parents bénévoles ont créé un vrai réseau francophile sur la ville de Cork qui a débouché sur l’ouverture d’un coin francophone dans la bibliothèque de la ville ; de cours de langues à l’Alliance française ; d’échanges avec les enfants des écoles irlandaises et même la participation à des concours de poésies.

    Les Poussins de Milton Keynes (http://www.stonewolfe.co.uk/yourwebsite/lespoussins/index.htm) est une organisation regroupant les enfants francophones de la région de Milton Keynes, au Royaume-Uni. Son but est d'encourager et de développer la connaissance de la langue française ainsi que la culture et les traditions françaises. Cette école accueille actuellement environ 81 familles. 93 enfants sont inscrits à ses cours de français du samedi.

    Un exemple de l’autre côté de l’Atlantique, l’association Education Française à New-York (EFNY) (http://www.efny.net) a été constitué en 2005 à l’initiative de Florence Nash et d’une amie, qui ont su rassembler un petit groupe de parents francophones et francophiles attachés à la culture et à la langue françaises, et désireux de partager cette langue avec leurs enfants et de leur offrir des options éducatives pratiques et abordables. L’association se veut le ralliement et le porte-parole de familles partageant ce même objectif. Elle repose sur la participation et la motivation de parents bénévoles, comme de nombreuses autres associations affiliées au programme FLAM.

    Du côté de la côte ouest, la jeune association Education Française dans la Bay Area (EFBA) (http://www.efba.us), a été créée en 2009 par un groupe de parents et de bénévoles francophones et francophiles attachés à la culture et à la langue françaises, voulant offrir une alternative éducative abordable. Elle répond à une demande croissante de la part des familles francophones désireuses de partager leur langue avec leurs enfants. Lors de la rentrée 2009, l’association était déjà présente sur onze sites de la Baie, Elle soutient tout parent souhaitant monter une antenne près de chez lui par la suite.

     Toutes ces initiatives locales, et bien d’autres, sont en ligne sur le site Internet officiel du programme FLAM : http://www.programme-flam.fr.. Il n’est pas complet mais il donne les conditions et instructions administratives et pédagogiques pour constituer une association faisant partie du programme FLAM. Un forum est également prévu pour la mutualisation des expériences.

    Créé en 2001-2002 par la Direction générale de la coopération internationale et du développement du ministère français des Affaires étrangères, à l’initiative de membres du Conseil supérieur des Français à l’étranger (CSFE) et de sénateurs représentants les Français établis à l’étranger, le programme FLAM est géré par l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE).

     Hélène Conway


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique